AccueilAccueil/Accueil.htmlshapeimage_2_link_0
ArchivesAccueil/Archives.htmlshapeimage_3_link_0
BibliographieBibliographie.htmlshapeimage_4_link_0
BiographieBiographie.htmlshapeimage_5_link_0
ContactContact.htmlshapeimage_6_link_0
Liensshapeimage_7_link_0

Cette rubrique s’enrichira avec le temps, au gré des découvertes. Les sites sont classés par ordre alphabétique.



alainbrun.over-blog.com et rudefoucauld.over-blog.com


Alain-Julien Rudefoucauld est le pseudonyme d’Alain Brun, auteur, psychanalyste et directeur de la collection « Psychologiques » aux éditions de L’harmattan. C’est lui qui a accepté de me publier. Lorsque je l’ai eu au téléphone, j’ai cru que notre conversation allait mal se terminer, tant le personnage m’avait paru – disons un peu trop direct. Mais après des mois de surmenage, c’était peut-être moi qui était survolté.

Il a effectivement tenu parole en disant qu’il allait m’envoyer les contrats. J’étais dubitatif parce que dans mon livre, je ne ménage pas trop les professionnels de la santé mentale. Son attitude révèle donc une grande ouverture d’esprit. Et après le retournement de situation avec mon directeur de recherches fin 2010, je le considère comme l’un de mes bienfaiteurs : après tout, il m’a permis de négocier un nouveau tournant de ma vie, de rebondir et de m’engager dans une nouvelle direction, ce qui n’est pas rien. Merci à lui, je pense – c’est d’ailleurs ce que m’a suggéré la quatrième de couverture de son roman J’irai seul1 – que c’est quelqu’un de bien.

________________________

1. Alain Brun, J’irai seul, Paris, Seuil, “Fiction & Cie”, 2003.



alaindanielou.org


Le portail sur Alain Daniélou, avec bibliographie, biographie, photographies, etc. Un bon moyen pour s’introduire à son œuvre. Personnage controversé, condamné de façon majoritaire par les milieux universitaires, ses textes, souvent écrits dans un style vivant mais parfois contradictoires en raison de ses petites préférences personnelles, restent pour moi l’une des meilleures introductions à la culture indienne.



alexandra-david-neel.org


Site généraliste sur la célèbre exploratrice. Alexandra David-Neel a eu un destin hors du commun puisque, en plus d’être une femme, elle fait partie des premiers Occidentaux à avoir pu sillonner de long en large le Tibet, entre autres. Personnalité mystique à la base, son oeuvre constitue un témoignage de pratiques religieuses aujourd’hui probablement révolues et remontant à des âges ancestraux, un peu comme si un explorateur racontait qu’il avait pu observer le dernier homme préhistorique.



editions-harmattan.fr


Mon texte a été envoyé à une quinzaine d’éditeurs. Comme je pense qu’il est assez particulier, j’avais surtout misé sur des éditeurs indépendants et même aux penchants marginaux. Il a été retenu par deux maisons, dont L’harmattan qui a répondu en premier. Une troisième avait refusé de m’éditer parce que bien que « tout à fait intéressant », mon texte « ne [correspondait] à aucune collection de [leur] ligne éditoriale ». Même si je travaille à la BnF, j’ai envoyé le manuscrit seul, sans me faire introduire par qui que ce soit, je ne voulais pas procéder autrement, quitte à mettre mon texte en ligne au format .pdf en cas d’échec auprès des éditeurs.

L’harmattan est souvent critiqué pour le contrat qu’il propose. En effet, l’auteur n’est rémunéré qu’à partir du 501ème exemplaire vendu. Mais les choses sont claires. Cela permet à des auteurs isolés comme moi de tenter leur chance, sans passer par les inconvénients d’un contrat à compte d’auteur. Autres avantages, entre la signature du contrat et la commercialisation du livre, il s’est écoulé un mois et demi au plus, et les différents interlocuteurs auxquels j’ai eu affaire ont été efficaces. Merci à Marie-Anne Hellian, Mélanie Soguet et les « autres » dont je n’ai connu que la voix au téléphone.



fabienneverdier.com


Artiste peintre contemporaine, Fabienne Verdier est partie à l’âge de vingt ans en Chine pour s’initier à la calligraphie. Elle en fait le récit dans Passagère du silence1, livre passionnant pour quiconque s’intéresse aux pratiques orientales ancestrales. Accessoirement, il laisse entrevoir une personnalité pétillante.

________________________

1. Fabienne Verdier, Passagère du silence, Paris, Le livre de poche, 2008.



gimp-attitude.org


Le logo d’Erosofia a été réalisé par moi-même. Il n’est certes pas du niveau d’un virtuose de la 3D mais il est ma toute première création graphique numérique, cela faisait un bail que je voulais commencer à me lancer aussi dans cette voie-là. Merci aux membres de gimp-attitude.org qui m’ont répondu rapidement et avec précision, quand j’avais mes petits malheurs avec le logiciel Gimp.



iwebeginner.com


Je voulais qu’Erosofia soit en ligne après la publication de mon livre et avant de prendre quelques congés. Ne maîtrisant pas du tout l’html, tournant sous Mac et étant assez pressé, c’est l’usage d’iWeb qui s’est imposé. C’est un logiciel assez déconcertant de simplicité. Mais évidemment, à un moment ou à un autre, on se trouve confronté à des difficultés dont on peine à trouver la solution. C’est alors qu’on se tourne généralement vers les forums informatiques. Celui d’iwebeginner.com comporte des intervenants remarquables par leur compétence.



pinuptoons.com


Repéré par Olivier, ce site désormais mort (quel dommage !) est celui de l’illustrateur américain Rion Vernon mais dont l’adresse redirige automatiquement vers les pages qui lui sont consacrées de cdoestore.com. Rion Vernon a un style bien à lui, à mi-chemin entre le manga et la pin-up « classique ». Ses héroïnes peuvent être délicieusement aguicheuses, effrontées, étonnées, joueuses, provocantes, rêveuses, toutes ses illustrations sont pleines d’humour et empreintes de cette tendresse exquise qu’il porte à ses modèles. Rion Vernon est une rareté dans le monde artistique masculin abordant le « nu » : c’est sûrement un gentil garçon. Dommage qu’il habite si loin, c’est vraiment quelqu’un que j’aimerais rencontrer.



poladroid.net


Poladroid est un logiciel très simple qui permet d’encadrer des photographies de telle sorte que cela leur donne l’apparence de Polaroïds. Il modifie un peu les couleurs de l’original mais c’est sans importance, car quand on veut créer une ambiance rétro, ce qui est mon cas pour Erosofia, ce logiciel a priori complètement inutile se révèle être une pure aubaine.



usfca.edu/jco


Il s’agit du site de la romancière américaine Joyce Carol Oates. Son oeuvre monumentale s’attache à décrire la face cachée et sombre de la vie américaine, et par extension occidentale. Les intrigues de ses textes, rarement décevants, sont pleines de rebondissements et décrivent avec une acuité et une pertinence époustouflantes le ressenti psychique des personnages. Certains passages sont sublimes, d’autres font frémir en abordant des thèmes brûlants d’actualité : agression, condition de la femme, famille, folie, jalousie, marginalité, meurtre, racisme, ségrégation sociale, « sexe », solitude, viol. Mais elle-même très mince, j’avais surtout remarqué que tous les romans de Joyce Carol Oates mettent à un moment ou à un autre en scène une jeune femme présentant des troubles du comportement alimentaire. Pour mon livre sur l’anorexie, son oeuvre a été une source quasiment inépuisable d’inspiration.



web4all.fr


Découvert par Djahïda, il s’agit d’un hébergeur de sites. web4all.fr a ceci de particulier, c’est qu’il s’agit d’une association de type loi 1901. Proposant des tarifs très attractifs (d’où son nom j’imagine) et recourant principalement au monde du logiciel libre, ses membres sont des passionnés d’informatique de tous les âges. Le concept m’a tout de suite séduit, raison pour laquelle web4all.fr a été choisi pour héberger Erosofia, qui est mon premier site.

Quand j’ai voulu le mettre en ligne, j’ai découvert un univers assez technique que je ne connaissais pour ainsi dire pas du tout. Je ne tarirai donc pas en éloges sur l’équipe de web4all.fr qui a fait preuve de compréhension, de disponibilité et de pédagogie jusqu’au bout. On peine à imaginer un tel entrain de la part de structures plus importantes, qui n’auraient probablement cure de renseigner un petit particulier qui veut lancer son petit site. Si vous êtes dans une situation qui a été la mienne, ne cherchez plus midi à quatorze heures, c’est à web4all.fr qu’il faut vous adresser sans hésiter. Idem bien sûr si vous maîtrisez les technologies du web et que vous êtes tout simplement à la recherche d’un hébergeur fiable. Faites connaître son équipe, elle le mérite grandement.

Vue depuis le monastère,

Panaghia Chozoviotissa, Amorgos,

samedi 23 octobre 2010

Aucun des éléments de cette page (Erosofia©, images, logo, photographies et textes) n’est libre de droit. Merci de ne pas les reproduire et de ne pas les utiliser sans mon accord 


Mentions légales